LES CARBURANTS SYNTHÉTIQUES SONT-ILS L’AVENIR ?

Categorías: VIABILITE

Depuis que l’Union européenne a rendu les carburants synthétiques possibles, nous entendons de plus en plus parler de ces derniers et des différentes manières de les produire.

Cela donne de l’espoir pour la survie des moteurs à combustion et donc pour le remplacement des moteurs diesel et à essence.

Ce carburant est obtenu par des processus de transformation chimique, c’est-à-dire en utilisant l’eau, l’air et des sources d’énergie renouvelables. L’eau est décomposée en hydrogène et en oxygène par électrolyse. L’hydrogène est traité avec du dioxyde de carbone (CO2) pour obtenir du méthanol, qui est utilisé pour produire de l’essence. L’électricité utilisée dans ce processus est obtenue à partir d’énergies renouvelables.

L’air qu’il capte pour la production du carburant synthétique compense le CO2 présent dans l’atmosphère par le CO2 qu’il émet. C’est pourquoi il est considéré comme un produit à zéro émission.

LES MARQUES QUI MISENT SUR LES CARBURANTS SYNTHÉTIQUES

L’une des marques qui parient sur ce carburant synthétique est Porsche. Ils ont créé le projet Haru Oni, grâce à leur partenariat avec Siemens Energy et d’autres entreprises internationales. Ce projet vise à créer la première usine à grande échelle pour la production et la commercialisation de carburant synthétique. Bien que la marque soit convaincue que l’avenir est à la voiture électrique, elle a besoin de la réussite de ce projet pour prolonger la durée de vie de sa gamme de véhicules à combustion interne.

Suite à la pression exercée par ses clients pour qu’ils conservent leurs voitures de sport, Lamborghini a décidé de lancer un nouveau projet pour produire son propre carburant synthétique en collaboration avec une société pétrolière. Cela permettrait d’éviter la mort des moteurs V10 et V12.

Enfin, Toyota, en collaboration avec ENEOS Corporation, Suzuki, Subaru et Daihatsu, mène également des recherches sur l’optimisation du processus de production de carburant synthétique. Toyota compte sur le HV0100, un carburant d’origine végétale développé par Neste en Finlande, pour pouvoir continuer à utiliser des véhicules à moteur diesel.

MAZDA CX-60

carburants synthétiques

Mazda prend le contre-pied de la tendance du marché à produire des voitures électriques. Le constructeur automobile a créé la Mazda CX-60, un véhicule équipé d’un moteur diesel à 6 cylindres en ligne. Il dispose de deux puissances, 200 ch et 254 ch, et est considéré comme le plus propre au monde et conforme à la réglementation sur les émissions.

EN CONCLUSION

Bien qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour connaître la viabilité du carburant synthétique, il s’agit d’une alternative qui pourrait être la solution pour sauver les moteurs à combustion interne et respecter les limites d’émissions.

Un autre facteur qui influencera cette alternative au diesel et à l’essence est son prix. Il est estimé à moins de 2 dollars et ces données positives peuvent encourager les entreprises à continuer à développer la technologie nécessaire pour en faire une réalité.

Laisser un commentaire